Home, home, home, home,
Home, home, home, home,

Good morning sun
Long time, no see
Since you’ve been gone
Well, well, well
More confusion
Less bread for the streets
Fake revolutions
Well, well, well

REFRAIN
So I say please / hold on, hold on
We’re out of love, will you make it back home / hold on, hold on
Yeah I say please / hold on, hold on
We’re out of love, will you make it back home

Ça tourne en rond
Rien de carré dans ce monde
Trop de prières sans réponse
T’as du t’barrer
Conséquence: ils ont vrillé
En ton nom, tout déclaré
Zappé le sens de tes billets
« Shalom, Salam, je vous salue Marie »
J’sais pas s’ils ont tué ton fils
Si t’as fait passer Moise, si faut jeuner ou pas
Si tu t’appelles Jah ou Loise
Mais j’aimerai te solliciter, pas pour être joli, friqué
Ci-joint une liste de situations grippées
Inégalités nord sud pauvres contre fortunés
Minorités torturées, trop de haine dès que tu nais
Paraît que tu reviens sérieux, c’est le moment là tu ferais recette
PS dis-moi quand est-ce que l’on s’aime?

REFRAIN

More love for southern people
More love for northern people
More love for every people
I pray, I pray
*2

Allô le ciel,
Ici les anges ne sont plus vraiment à la mode,
On fait des murs, pas l’amour,
On est à cours de «Mi Amor»,
On laisse la misère à la porte
Et le bonheur toujours à la bourre,
T’es plutôt discret dans le genre,
À quand la vraie bonne mise à jour?
À quand le vrai beau coup de foudre,
Savoureux comme le goût des mangues,
On a tellement perdu le goût d’aimer,
Qu’on on a même perdu le goût du manque,
Les mêmes vérités qui dérangent,
Et les mêmes qui tendent l’autre joue,
La paix serait une autoroute,
C’est nous les chauffeurs du dimanche,
C’est toi le sauveur? Allez rentre,
On m’a dit que l’enfer était vide,
Que tous les démons sont ici,
Que nos professeurs sont des cancres,
Tournons la page, changeons de livre,
Jusqu’à ce que l’amour nous sépare,
Ce monde-là n’a presque plus d’encre,
Ainsi soit-il.

REFRAIN *2
Home, home, home, home, home, home *3
We’re going back home, we gotta get back home
Home, home, home, home, home, home
We’re going back home, we gotta get back home

Publicité