Tenez vous prêt à découvrir l’univers de Pierlucien, chanteur, auteur, danseur, et artiste visuel Français.

Avec une personnalité aux multiples talents et un monde à part, Pierlucien nous offre des pépites hors norme comme “Baby Doll”, son dernier single. Le jeune autodidacte exprime les difficultés rencontrées par un artiste pour trouver sa place dans un milieu inconnu, en mettant en scène un personnage mystérieux, cette figure habillée de différentes visions, passive, mais comme sollicitée de toute part.

“Chacun veut être unique et original, ce qui fait de la recherche de l’originalité un point commun à tous, au risque de se contraindre à changer pour plaire, à se transformer, à provoquer ou même choquer pour attirer l’attention.” Pierlucien.

L’artiste a éveillé notre curiosité et nous sommes fiers d’avoir pu le découvrir dans le cadre d’une interview. Découvrez l’univers de “Baby Doll” avant de vous rendre plus bas pour lire notre conversation avec l’artiste.

Pour commencer, peux-tu nous dire comment tu as commencé ton parcours musical ?

J’ai commencé à jouer du piano vers l’âge de 7 ans, je prenais un cours par semaine, et cela jusqu’à mes 11 ans. J’ai toujours aimé la musique et la danse depuis que je suis tout petit. Je me suis dédié jusqu’à mes 24 ans à la danse, tout en portant un intérêt très singulier à la musique: je recherchais constamment des artistes sortant de l’ordinaire, qui me touchaient par leur interprétation, et je savais qu’un jour, je déciderais à mon tour de me dédier à la création de mon propre univers. Au fil du temps, j’ai de plus en plus ressenti le besoin de me consacrer à la musique tout en poursuivant ma carrière de danseur. J’avais la sensation qu’il me manquait quelque chose pour pouvoir m’exprimer réellement. Je me suis donc mis à composer des morceaux pendant mon temps libre. En 2018, j’ai présenté ma propre pièce PENSEUR au Oldenburgisches Staatstheater, où j’étais engagé en tant que danseur professionnel. J’y explorais l’interdisciplinarité alliant la recherche chorégraphique à mes propres compositions. J’ai décidé à ce moment là de suspendre ma carrière à plein temps de danseur pour me consacrer à la musique et à la création de mon propre univers artistique. Pour le reste, je suis plutôt autodidacte. 

On a eu plaisir à découvrir le teaser de Baby Doll et on adore déjà son univers, abstrait, psychédélique, et unique. Comment décrirais-tu ce morceau et quel a été ton processus créatif pour créer cet univers ?

J’ai composé et écrit Baby Doll en 2017 pour exprimer les difficultés rencontrées par un artiste pour se faire reconnaître, pour être remarqué pour ce qu’il fait et pour ce qu’il est, pour trouver sa place et une notoriété dans un milieu qui lui est inconnu, voire même fermé. Chacun veut être unique et original, ce qui fait de la recherche de l’originalité un point commun à tous, au risque de se contraindre à changer pour plaire, à se transformer, à provoquer ou même choquer pour attirer l’attention. 

C’est ce que j’ai voulu transmettre avec Baby Doll, sur une musique avant-gardiste pop, électronique et plutôt dancy, plus rythmée que mes titres précédents. Au départ, le titre était bien plus calme, et je me suis dit qu’il fallait quelque chose de plus fort et agressif pour exprimer ce combat que beaucoup d’artistes peuvent entreprendre ou endurer. 

La vidéo que j’ai créée sur ce morceau illustre de façon très explicite ce thème. 

On a pu voir que tu étais un artiste pluri-disciplinaire, également danseur. La danse influence t-elle ton travail, et si oui, comment ?

Oui bien sûr! Je ne pourrais pas vivre sans la danse. Avoir grandi dans ce milieu a apporté un aspect esthétique à tout ce que je fais. Quand je compose, j’imagine des mouvements qui pourraient être créés sur mes sons, des chorégraphies. Lors de mes concerts, j’aime toujours apporter un aspect visuel à mon travail, c’est pourquoi je collabore très souvent avec des danseurs. Je considère la danse comme un prolongement à part entière de mes créations musicales, un aspect indispensable pour leur donner vie visuellement.

Avec quel(s) artiste(s) rêverais-tu de collaborer ? 

Il y en a beaucoup! Dernièrement je suis particulièrement touché par Sevdaliza. Je pense qu’on se rejoint sur pas mal de points et nos paysages sonores sont aussi relativement proches. 

J’aimerais aussi collaborer avec des artistes d’un tout autre style que le mien, ça pourrait être très enrichissant et le résultat pourrait être étonnamment unique. 

Qu’est-ce que tu écoute en ce moment ?

The Weeknd, Mélanie Martinez, Regina Spektor, Eddy de Pretto, Tchaikovsky et des classiques français.

https://www.pierlucien.com/

https://www.facebook.com/pierlucienmusic/

https://www.instagram.com/pierlucien/

Add comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *