Le monde idéal serait fait de belles mélodies, de textes remplis de sens et de créativité, de refrains accrocheurs et qui restent en tête. Eh bien, ce monde, nous l’avons sous nos pied grâce à la musique d’Emy.

La chanteuse nous offre une voix douce, pudique et poétesse à travers des morceaux comme “L’ignorance”. Une jolie chanson toute en simplicité qui observe le monde, les tourbillons de nos sociétés et nous invite à la réflexions.

Appreciez-le sans plus attendre ci-dessous et rendez-vous plus bas pour découvrir Emy en 5 question:

Peux-tu nous parler de ton histoire avec la musique, et de tes débuts dans la chanson ?

Je pense que c’est avant tout une histoire de sensibilité. Ensuite, j’ai été habituée depuis toute petite à entendre presque tous les styles de musique, toujours à fond. J’adorais ça. Et ça n’était jamais assez fort pour moi. Bien plus tard, c’est après avoir vécu des choses douloureuses que j’ai ressenti le besoin de chanter. J’ai rencontré quelqu’un à Genève qui m’a fait chanter. C’était une découverte. J’ai acheté un piano et je me suis mise à écrire des textes tout simplement avec un papier et un crayon. Je n’ai jamais pris de cours de solfège. Une fois le texte écrit, assise à mon piano, je collais des notes et un rythme, au feeling. C’était apparemment « hors cadre » mais ça fonctionnait. J’ai donc écrit et composé les 14 chansons de mon album « Éternel Printemps » ainsi.

Comment t’est venu cette inspiration poétique ?

Je me répète mais c’est à mon avis tout simplement une histoire de sensibilité. La façon dont on ressent, dont on perçoit les choses de la vie. Et puis grâce au silence. Laisser venir sans réfléchir, sans utiliser le mental. Se laisser guider. Écrire un premier mot, une première phrase et laisser la magie opérer. Une musique, celle des mots, apparait soudain, discrètement d’abord, pour s’épanouir ensuite.

Comment décrirais-tu tes créations ?

Imagées et différentes, elles racontent une histoire ou veulent porter un message.  Et je pense qu’il est important de « varier les plaisirs », de pondre des chansons diverses et variées. Je trouve sympa l’idée d’assortir un peu d’humour, de rock, de disco, de douceur et de mélancolie sur un même album. D’essayer en tout cas…

S’il y avait un point commun entre le monde des affaires (ton ancien parcours professionnel) et celui de l’art, quel serait-il ?

Je n’ai pas vraiment eu d’ancien parcours professionnel dans le monde des affaires si ce n’est d’avoir fait des études de commerce qui m’ont profondément ennuyée mais si je devais y trouver un point commun : Ah ! Là il faut que je réfléchisse…Peut-être l’instinct…

Quelles sont tes aspirations pour ta carrière en tant qu’artiste ?

Dans un premier temps, que mes chansons puissent être entendues, ce qui n’est pas une mince affaire, et pour toucher des gens en plein cœur, les faire sourire, voir même danser…

Add comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *