Aujourd’hui, découvrons notre musicien du week-end, un artiste créatif qui s’appelle Efthymios Stavropoulos alias eforez

Son dernier album s’intitule «Fossil Sprouts» et propose un univers musical hors du commun entre paysage sonore, mélodies envoûtantes et atmosphère mystérieuse. Un projet cinématographique unique, un chef-d’œuvre de 2020.

Nous avons été ravis de rencontrer eforez pour discuter de son parcours musical. Appuyez sur play sur «Fossil Sprouts» et Rendez-vous ci-dessous pour lire notre interview complète avec l’artiste.

Bienvenue! Peux-tu nous dire qui tu es et comment tu as commencé à faire de la musique?

Je m’appelle Efthymios Stavropoulos et mon nom d’artiste est eforez (pour des raisons évidentes hahaha, personne ne peut se souvenir du nom réel, je pense…) J’ai commencé à faire de la musique à l’adolescence lorsque j’ai eu pour la première fois un simple micro d’ordinateur et j’ai découvert ce que signifie l’enregistrement, cela devrait être vers 1997. J’étudiais la guitare classique à l’époque et être compositeur n’était même pas dans mes rêves. Ce n’est pas avant 2009 que j’ai décidé que je voulais étudier la composition. Je venais de terminer mes études à l’université d’ingénierie forestière de Thessalonique, en Grèce et mon instinct m’a dit de suivre le chemin de la musique / art. 3 ans plus tard (après avoir préparé et étudié la composition et les bases de l’arrangement pour pouvoir postuler aux conservatoires) j’étais à Rotterdam pour faire mon baccalauréat dans le département de composition jazz du consercatorium de Rotterdam (Codarts) aux Pays-Bas. J’ai poursuivi mes études de master et j’ai obtenu mon diplôme en novembre 2018 sous la direction de l’incroyable Paul M. van Brugge qui a littéralement changé ma vie et m’a énormément aidé! En avril 2019, j’ai sorti mon premier album «Our 25th Hour» composé pour un quintette + bande audiovisuelle et depuis, je travaille avec divers artistes, compositeurs, musiciens, préparant de nouveaux projets musicaux et audiovisuels. En décembre 2020, j’ai sorti 2 autres albums. La route de la Cappadoce et Fossil Sprouts – qui est mon dernier travail. Quelques mots sur «Fossil Sprouts»: Il s’agit en fait d’une collection recyclée et raffinée de 7 œuvres miniatures, que j’ai composées lors de la première vague du virus corona avant l’été (entre mars et mai 2020) La qualité sonore est toujours une de mes préoccupations. Bien qu’artiste indépendant, je souhaite produire mes projets le mieux possible en fonction de l’expérience et des connaissances toujours actuelles. Eh bien, la qualité sonore n’est pas facile à obtenir avec des projets virtuels, où les gens enregistrent avec leur téléphone ou leur ordinateur portable MAIS je voulais produire un album de bonne qualité en utilisant ces enregistrements. (que vous pouvez trouver ici: bit.ly/38csQXh) Donc, en les utilisant comme point de départ, j’ai créé un tapis d’ambiance et en plus j’ai raffiné et remodelé le même matériau musical en utilisant des synthés, des enregistrements sur le terrain et des échantillons, à la recherche de profondeur et de contraste avec l’arrière-plan. Mes seules limites n’étaient pas de modifier le matériel original et de garder les choses aussi simples que possible). Le résultat est ce qu’il est!

Qu’est-ce qui t’inspire à écrire de la musique?

L’inspiration se trouve sur tout et n’importe quoi. Cela pourrait être dans un article que j’ai lu sur une nouvelle Terre comme des planètes, ou dans une conversation que j’ai eue avec ma petite amie, ou dans une image ou un court texte que j’ai vu ou lu quelque part. L’inspiration se nourrit en fait du processus créatif de chacun d’entre nous et même si elle existe, personnellement, je ne compte pas toujours sur elle. Si ce n’est pas là, je commence à travailler et cela arrive en cours de route.

Quel est ton processus créatif?

Mon processus créatif consiste à créer des matériaux et à les revisiter 2 ou 3 fois en créant ainsi une bibliothèque de matériaux de différentes générations basée sur un projet, puis en les valorisant, en les instrumentant ou en les modifiant selon le concept de chaque projet. Parfois, le concept existe déjà avant d’avoir un matériau et parfois il émerge juste en assemblant toutes les pièces, pendant le processus de création. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre dernière version? Du point de vue du son, j’aime mélanger les sons électroniques et acoustiques, ayant un résultat de type hybride. Le son acoustique serait la plupart du temps de 1 à 5 instruments. Les sons électroniques sont des synthétiseurs, des guitares et des voix effectuées par des pédales et des appareils de ce genre. Que prévoyez-vous pour le futur? Pour l’avenir, j’ai un nouvel album à venir intitulé «Demigod», qui est le résultat de ma collaboration avec Micheal Hermens. Notre duo s’appelle «misters.me» et ce sera notre premier travail ensemble. Quelques autres projets, principalement des musiques de courts métrages et de documentaires, sont également en cours.

Suivez eforez sur FACEBOOK

Add comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *