INTERVIEW EXCLUSIVE
Daddy Mory accorde une interview à la journaliste Sylvie Malter du “Delit Music Mag” pour la sortie de son single “Belles Paroles”.

Sylvie Malter
● Bonjour Daddy Mory,
Tout d’abord merci de nous accorder cette interview exclusive, pouvez-vous vous présenter aux lecteurs qui ne vous connaitraient pas encore ?

Daddy Mory
● Bonjour à tous, je suis Daddy Mory je suis chanteur de reggae. J’ai sorti plusieurs albums dont le dernier Mory qui est sorti en octobre 2018. Je travaille actuellement sur un nouveau projet qui va voir le jour en 2021. J’ai parcouru depuis toutes ces années, énormément de scènes en France et ailleurs.
J’ai débuté ma carrière très tôt avec le groupe Raggasonic aux côtés de Big Red, notre premier album est sorti en 1995. Nous avons poursuivi une belle carrière ensemble mais aussi chacun de notre côté en solo.

Sylvie Malter
● C’est difficile de rester authentique dans ce milieu ?

Daddy Mory
● Je crois que c’est difficile de rester authentique de manière générale dans notre société car le système ne nous encourage pas à le faire. Mais en ce qui me concerne, je reste moi-même car je sais que c’est ce que le public attend de moi. Ma musique me ressemble, pour moi c’est essentiel.

Sylvie Malter
● Comment décrirais-tu ta musique ? Est-ce qu’elle véhicule un message en particulier si oui lequel ?

Daddy Mory
● Je fais du reggae/ragga. Le reggae c’est une musique riche et variée. J’aime aussi ajouter parfois des rythmes afro beat. Le message est double. A la fois de donner de l’espoir et de la force aux gens et aussi dénoncer les problèmes sociaux et toutes les formes d’oppression.

Sylvie Malter
● Comment tes proches ont vécu ton succès ?

Daddy Mory
● Mes proches ont été surpris par mon succès. Lorsque j’ai connu mon premier succès avec le premier album de Raggasonic, qui a été très vite disque d’or, ma mère a été très surprise parce que nous ne sommes pas issus d’une famille artistique spécialement. Mais depuis ce jour, elle m’a toujours soutenu et elle est très heureuse que je puisse vivre de ma passion.

Sylvie Malter
● Et pendant le confinement quel sont les morceaux que tu écoutes beaucoup ?

Daddy Mory
● J’écoute tellement de musique… En reggae français, j’ai beaucoup écouté en avant-première l’album de Pierpoljak “la roue tourne Igo” sorti fin août. En reggae jamaicain, j’écoute beaucoup Vybz Kartel qui est l’un des artistes jamaicains les plus productifs. Sinon, j’écoute de tout… Notamment, des artistes souls comme Sam Cooke.

Sylvie Malter
● Quel est ton pire souvenir sur scène en tant que chanteur ?

Daddy Mory
● La scène c’est l’endroit où je me sens le mieux.
Quand j’ai débuté, lors d’un concert de Raggasonic, le public était super chaud j’arrive sur scène je commence mon couplet et là je me rends compte que mon micro ne fonctionne pas… J’étais super énervé ce soir là… Le problème a été résolu mais ça m’a vraiment stressé lol

Sylvie Malter
● Question plus personnelle, En dehors de la musique qui occupe une grande place dans votre vie, Pour quelles autres choses vous passionnez-vous ?

Daddy Mory
● La musique prend une place énorme, mais il reste une petite place pour le cinéma et le jardinage… jai la main verte… J’aime aussi voyager et dès que j’en ai l’occasion je m’envole pour le Sénégal ou pour la Jamaïque.

Sylvie Malter
● Aimes-tu l’époque dans laquelle on vit ?

Daddy Mory
● il faut vivre avec son temps, je ne peux pas dire que j’aime notre époque parce que trop d’injustices persistent. Mais je ne peux pas dire non plus que c’était mieux avant car beaucoup de choses changent et avancent. Il faut savoir utiliser les outils de notre époque pour combattre les inégalités.

Sylvie Malter
● Cube à questions décalés (deux questions pour en savoir un peu plus et qui n’ont pas forcément rapport avec ton actualité musicale).
– Au cours d’un voyage sur une île déserte, vous devez emmener seulement 3 albums, lesquels seraient-ils ?
Bob Marley-Natty Dread
Prince-Purple Rain
Céline Dion-Falling into you

– Quel fut le premier groupe (ou artiste) que vous avez vu en concert et quel souvenir en gardez-vous ?
J’allais dans les sounds system fin des années 80, je voyais performer King Daddy Yod, Sai Sai, Tonton David etc. Mais le premier concert que j’ai vu dans une très grande salle, c’était Jean-Jacques Goldman, lors d’une sortie organisée par le foyer dans lequel j’étais.

Sylvie Malter
● Merci de m’avoir accordé cette interview

Publicité