INTERVIEW EXCLUSIVE
Archibald accorde une interview exclusive à la journaliste Sylvie Malter du “Delit Music Mag”.

● Bonjour Archibald,
Tout d’abord, merci de nous accorder cette interview exclusive, pouvez-vous vous présenter à des lecteurs qui ne vous connaissent pas encore en France?

Archibald
● Bonjour Sylvie, bonjour à tous, tout d’abord merci beaucoup de nous avoir accueillis sur Delit Music. Je m’appelle Archibald et je suis le chanteur de Superjava. Pour ceux d’entre vous qui n’ont pas eu le plaisir d’entendre Superjava, nous sommes un groupe pop. Nous faisons de la musique qui vient de notre cœur et essayons de répandre notre Javalove aussi loin qu’il le souhaite.

Sylvie Malter
● Est-il difficile de rester authentique dans cet environnement?

Archibald
● Être authentique, c’est simplement rester fidèle à soi-même. Faire la meilleure musique possible au moment où vous la créez. Si je crois en ce que j’écris, je suis en paix avec le résultat. Nous ne pouvons pas toujours contrôler l’environnement dans lequel nous vivons, mais je peux contrôler mon approche de l’écriture de chansons.

Sylvie Malter
● Comment décririez-vous votre musique? Est-ce qu’il transmet un message particulier si oui lequel?

Archibald
¥ Notre musique est pour tout le monde. Cela a évolué au fil des ans et nous avons pu créer notre énergie. Notre musique concerne l’écriture de nos chansons, la production a changé et continuera de changer avec l’évolution de la musique. L’énergie et l’écriture de la chanson resteront toujours. Javalove est notre énergie et nous essayons de la diffuser aussi loin que possible. La musique est pop et le contenu lyrique peut être mélancolique alors que j’écris sur ce que j’ai ressenti à travers ma vie et la vie est pleine de hauts et de bas. Trouver cet équilibre est la clé de notre Javalove.

Sylvie Malter
● Comment vos proches ont-ils vécu votre succès?

Archibald
● Eh bien, je pense que notre succès est une remarque très aimable. Un travail pour lequel nous sommes en progrès. Le faire avec votre propre musique est extrêmement compliqué. Nos proches sont fiers de nous et nous rappellent toujours que nous avons la chance de faire ce que nous aimons et devons lutter pour ce cadeau. Les avoir là pour le trajet est une nécessité que je ne pense pas pouvoir me passer personnellement. Avoir le soutien et la confiance de vos proches est inestimable et crucial dans cette industrie.

Sylvie Malter
● Et pendant le confinement de Covid, quelles 3 chansons écoutez-vous beaucoup?
Pouvez-vous nous en citer deux?

Archibald
● J’ai écrit plus de musique cette année que je n’en ai répertorié. Mais le seul artiste que j’écoute quand les choses semblent perdues, c’est Bob Marley.
● “Bébé ne t’inquiète pas, pour une chose, parce que chaque petite chose va bien se passer”

Sylvie Malter
● Quel est votre pire souvenir sur scène en tant que chanteur?

Archibald
● Pour moi, jouer sur scène est l’un des cadeaux que la vie m’apporte. J’ai eu des hauts et des bas sur scène en tant que chanteur principal et les «pires» performances sont généralement celles où j’ai le plus appris. Cela dit, je vais partager un drôle de souvenir que j’ai, qui est à la fin d’un spectacle avec Superjava alors que j’étais sur une boîte où les tambours étaient positionnés et comment j’ai trébuché sur ma sensation et suis tombé à plat sur mon visage. Je ne pouvais pas m’empêcher de tomber. Ma basse m’a traîné vers le bas et j’ai frappé ma dent sur le microphone alors que je tombais. J’ai réussi à me lever, à rire, mon groupe n’était pas sûr que j’allais bien, mais je l’étais. J’ai réussi à terminer la chanson. La foule était très gentille ce soir-là et donnait l’impression que c’était du rock n roll plus que tout. C’était légèrement embarrassant, mais cela crée des souvenirs incroyables.

Sylvie Malter
● Question plus personnelle, à part la musique qui occupe une grande place dans votre vie, quelles autres choses vous passionnent?

Archibald
– J’adore les montagnes. Ils me rappellent à quel point je suis petit et à quel point le monde dans lequel nous vivons est beau, puissant et en constante évolution. Je trouve que je ressens la vie de mère nature quand je suis autour des montagnes ou de l’océan. Le monde dans lequel nous vivons est vivant et j’aime qu’on me le rappelle.
– Je suis aussi un grand fan de sport. Le football constitue une grande partie de mon moi intérieur. Je ne peux pas tout à fait l’expliquer. J’adore aussi le golf. C’est difficile et vous oblige à être patient et à contrôler votre esprit autant que votre corps.
– L’espace extra-atmosphérique, les planètes, les lunes, l’univers, la vie en général. Toutes ces choses me fascinent. Je n’étais pas en vie lorsque les humains sont arrivés sur la lune pour la première fois, mais je suis tellement heureuse d’être en vie maintenant pour que cela se reproduise très bientôt!

Sylvie Malter
● Aimez-vous l’époque dans laquelle nous vivons?

Archibald
● C’est une question difficile. C’est ce que je vais dire, nous ne choisissons pas l’époque dans laquelle nous vivons et nous devons en tirer le meilleur parti. La vie est aussi belle que vous pouvez la faire vous-même au jour le jour. J’ai l’impression que nous nous inquiétons trop de choses que nous ne pouvons pas contrôler. Nous devons aider les gens qui en ont besoin et redonner en retour lorsque nous sommes également en poste. Je ne pense pas que nous vivons une période facile, je pense que le monde change et qu’il doit le faire. Nous devons nous rappeler, nous sommes vivants, nous sommes des humains avant tout pays, religion ou appartenance ethnique n’entre en jeu. Nous devons prospérer pour un monde meilleur tous ensemble et tout ira bien. Je pense que nous n’avons jamais vraiment réalisé à quel point nous avons de la chance d’être des humains.

Sylvie Malter
● Cube de questions décalé (deux questions pour en savoir un peu plus et qui ne concernent pas forcément votre actualité musicale).
– Lors d’un voyage sur une île déserte, il ne faut prendre que 3 albums, lesquels seraient-ils?

Archibald
– Blood Sugar Sex Magik: Red Hot Chili Peppers
– Soit / Ou: Elliott Smith
– Soulèvement: Bob Marley
(je prendrais aussi ma guitare)

Sylvie Malter
– Quel a été le premier groupe (ou artiste) que vous avez vu en concert et quel souvenir gardez-vous?

Archibald
J’ai pu voir Police quand j’étais adolescent lors de leur tournée de retrouvailles en 2006/2007. C’était incroyable et Sting m’a donné envie de chanter et de jouer de la basse.
Avant cela, j’avais vu les Red Hot Chili Peppers en direct sur le DVD de Slane Clatles, et j’ai découvert les puces. Son énergie était autre chose, et je pouvais comprendre et cela a tout déclenché. Je devais avoir 12 ans.

Sylvie Malter
– Merci de m’avoir accordé cette interview
Vous êtes les bienvenus – Javalove à vous!

Publicité