Connect with us

Hi, what are you looking for?

Entretiens Écrits

L’entretien Exclusif Avec Lana Desôza

Bertrand K a le privilège de vous présenter en avant-première une entrevue exclusive avec l’artiste “Lana Desôza” sur Info Music France.

Bertrand K
● Bonjour Lana Desôza,
Tout d’abord merci de nous accorder cette interview exclusive, pouvez-vous vous présenter aux lecteurs de notre site info Music qui ne vous connaîtraient pas encore ?

Lana Desôza
● Bonjour Bertrand, je suis Lana Desôza, autrice, compositrice, guitariste et interprète de mes chansons. Seule sur scène en guitare-voix, je raconte, avec une pointe d’autodérision, les petits tracas et les joies du quotidien.

Bertrand K
● Pouvez-vous nous parler de votre parcours musical et de ce qui vous a inspiré à devenir chanteuse ?

Lana Desôza
● Avec mes frères et sœur, nous accompagnions à 4 voix notre père quand il jouait du piano ou de la guitare. Après avoir passé mon BAFA pour être animatrice, je me suis mise à la guitare moi aussi, d’abord pour animer des colos, puis j’ai écrit une chanson.
À l’époque (j’étais à l’université d’Angers), je chantais en duo dans des bars. Mon partenaire m’a proposé d’y chanter cette première composition, et bam, j’ai adoré.
Vers 25 ans j’ai rencontré une personne avec qui j’ai vécu 15 années, quasiment sans toucher une guitare. Suite à un choc émotionnel, je me suis alors remise à écrire. Et je n’ai plus cessé !

Bertrand K
● Quels sont les artistes ou les chansons qui ont influencé votre style musical ?

Lana Desôza
● Enfants, nous avons été bercés par Barbara, Brassens, Brel et les Beatles. Adolescente, j’écoutais Goldman et Cabrel puis, étudiante, je me suis plongée dans les textes mâtinés d’humour et de sincérité de Marie-Paule Belle, Lynda Lemay, Bénabar ou Juliette. Mes influences c’est un peu tout ça, avec ma palette d’émotions et une façon de jouer particulière.

Bertrand K
● Comment décrirais-tu ta musique ? Est-ce qu’elle véhicule un message en particulier si oui lequel ?

Lana Desôza
● Je dirais que je fais de la chanson à texte française, dans la « pure tradition » guitare-voix, avec des sujets actuels. J’essaye, dans mes chansons, de véhiculer une certaine liberté d’expression. Je parle de parentalité « normale », quand on aime ses enfants mais qu’on avoue qu’on a besoin d’une pause et que c’est difficile parfois ; je dis les difficultés des femmes à faire bouger les lignes de leurs vies, que ce soit pour changer de travail ou s’épanouir dans leur sexualité… Mon envie, en disant les choses que beaucoup pensent tout bas mais n’osent pas forcément dire à haute voix, c’est de créer cet espace d’expression. Libérer une parole trop longtemps tue.

Bertrand K
● Comment se déroule le processus de création lorsque vous écrivez de la musique ?

Lana Desôza
● J’écris quand ça me vient, c’est souvent par phase de deux ou trois chansons. Toujours en lien avec ma vie et celle de mes proches, mes chansons sont absolument ancrées dans le réel. L’écriture est rapide, entre 15 minutes et 2 jours, la musique à l’identique vient souvent en même temps.

Bertrand K
● Quelles sont les performances ou les moments marquants de votre carrière musicale dont vous êtes particulièrement fière ?

Lana Desôza
● Je suis extrêmement fière de mon parcours ces trois dernières années. Le projet Lana Desôza est né en 2020. Entre ma première scène avec uniquement mes compositions (novembre 2021 au Scénobar à Ménilmontant) et ma première interview pour une chaîne de télévision (octobre 2023 sur Arte TV !) deux petites années ont passées. Deux années d’une richesse folle, grâce à mes proches et à une rencontre fantastique : François Amaral. Avec lui, j’ai enregistré 13 titres (6 sont sortis dans un EP en septembre 2023 – Lila ; 7 sortiront d’ici le printemps 2024), gagné mon premier tremplin (La P’tite Criée du Pré-Saint-Gervais, mars 2022), sorti un premier clip (« À mes petits chatons chéries », janvier 2023) ou encore joué dans mon premier festival (Festival Happy Culture de Verdun-sur-Garonne, mai 2023) !

Bertrand K
● Pouvez-vous partager des anecdotes sur des collaborations musicales mémorables que vous avez eu l’occasion de réaliser ?

Lana Desôza
● À la Petite Criée du Pré-Saint-Gervais, j’étais en co-plateau avec une chorale : Les Jacqueline. J’ai adoré leur gentillesse, leurs chœurs et leur bienveillance. Quatre de leurs choristes se sont jointes à moi pour un superbe concert en mai 2022 sur la Péniche du Lapin Vert de Joinville le Pont. C’était magique !

Bertrand K
● Aurais tu aimé vivre à une autre époque que la nôtre si oui laquelle et pourquoi ?

Lana Desôza
● hum… peut-être dans les années 1960, parce qu’il y avait beaucoup moins de groupes et peut-être une mince probabilité de se faire une petite place dans la musique ? mais en fait non. Entre MeToo et tous les mouvements féministes de ces dernières années, j’aime l’époque dans laquelle nous vivons, pleine de prises de consciences et de réflexions sur la part culturelle, sociologique ou éducative de nos positions et rôles dans l’espace public.

Bertrand K
● En quoi la scène et la performance live sont-elles importantes pour vous en tant qu’artiste ?

Lana Desôza
● J’aime écrire. J’ai besoin d’écrire. Mais chanter juste pour moi n’a pas de sens. J’ai envie de partager mon univers et mes émotions avec un public. Ça me donne de l’énergie, c’est ressourçant pour moi. J’aime rendre les gens heureux, les voir rire, être surpris, touchés. Pleurer et parfois pleurer de rire. C’est vivifiant, ça me remue, ça me soutien aussi. Un peu comme si je prenais une dose de paillettes de joie à chaque concert. Et j’espère que pour mon public, c’est le même ressenti.

Bertrand K
● Cube à questions décalés

  • Au cours d’un voyage sur une île déserte, vous devez emmener seulement 2 albums, lesquels seraient-ils ?
  • Imaginez que vous montiez sur scène pour un spectacle, et vous vous retrouvez face à deux microphones : l’un est filaire, et l’autre est sans fil. Lequel de ces deux microphones choisiriez-vous ?

Lana Desôza
● – Deux albums ? Alors, je vais prendre l’un de ceux que j’ai le plus écouté ces 25 dernières années : l’album « Live » de Lynda Lemay (1999) et mon tout dernier coup de cœur : « Du spectacle » d’Emmanuelle Cadoret (2023), artiste que je viens de découvrir, tristement décédée cette année.
● – Aujourd’hui, je suis seule sur scène et je ne bouge pas beaucoup. Je choisirais donc le micro filaire, que je connais bien. Si j’étais amenée à travailler avec un groupe de musiciens et musiciennes ou encore, sur une scénographie avec quelqu’un (ou quelqu’une !), je pense que je passerais au micro sans fil, directement sur moi, pour avoir les mains libres. J’aime bien « chanter » avec mes mains.

Bertrand K
● Merci Lana Desôza de m’avoir accordé cette interview
Lana
● Un immense merci Bertrand pour cette invitation !

Liens Utiles
https://linktr.ee/lanadesoza
https://www.instagram.com/lanadesoza/?igshid=YmMyMTA2M2Y%3D
https://www.youtube.com/channel/UCT2cA0lrij-fx-fJwoE0v9g


i2 Radio
La puissance de la musique urbaine, un concentré des meilleurs hits les plus marquants, tant actuels qu'issus du passé, rayonnant dans de nombreux pays à travers le globe.

Advertisement

Tu pourrais aussi aimer

Découverte

Découvrez le single ELECTRONIC "Tabidachi" de Keisuke Hagiwara, un titre exclusif sur Info Music qui illuminera votre journée.

Découverte

Découvrez le single ELECTRONIC "Liquid Skies" de Fonoptikon, un titre exclusif sur Info Music qui illuminera votre journée.

Découverte

Découvrez le single ALTERNATIVE ROCK "Wormwood" de Goldbringer, un titre exclusif sur Info Music qui illuminera votre journée.

Tendances

Découvrez le single ELECTRONIC POP "I Can’t Feel" de K-Syran, un titre exclusif sur Info Music qui illuminera votre journée.