A l’aube
De mes rêves éphémères
J’explore
Ces visions, ces chimères

A tort
Ou à raison je lève
Les voiles
D’un présent solitaire

J’ai pris la mer
Et ses mystères
J’ai souffert les vagues
Sous tes yeux embrasés
J’ai cru tenir
Les souvenirs
Dans l’hémisphère droit
Je te perds

Avant l’orage

Alors
Attiré par ta voix
Je vogue et l’opale
N’est qu’un lointain mirage

L’aurore
Est las de ces naufrages
Je sombre
Eternel au revoir

J’ai pris la mer
Et ses mystères
J’ai souffert les vagues
Sous tes yeux embrasés

J’ai cru tenir
Les souvenirs
Dans le décor
Du Bosphore

Je sais que tu
Ne reviendras plus
Ne vois-tu pas ?
Je suis à toi ?

Avant l’orage